L’entretien régulier et soigné de votre appareil de chauffage au bois permet le maintient de ses performances, sa longévité et garantit une combustion propre. Cet entretien doit se faire tout au long de la saison de chauffe, vous devez entretenir votre appareil de chauffage au bois en effectuant un nettoyage régulier.

Ramoner votre appareil de chauffage au bois

La réglementation impose un ramonage de votre appareil de chauffage au bois au moins 2 fois par an. Le premier ramonage doit être effectuée avant la période de chauffe et le second ramonage en période de chauffe afin d’être couvert par votre assurance en cas d’incendie afin d’éviter la formation de suie et l’obstruction des conduits par celle-ci.

CertifiéToujours en suivant la réglementation, il est impératif que le ramonage soit faite par une entreprise qualifiée qui vous remettra un certificat de ramonage.

L’entretien d’un poêle à bois ou d’un insert

Les performances de votre appareil de chauffage au bois peuvent être affaiblies si son entretien est négliger. En plus des deux ramonages annuels obligatoires, voici quelques opérations à effectuer régulièrement:

poele à buches

Nettoyer le cendrier
Le cendrier doit être vidé avant qu’il ne soit plein. Dans le cas contraire, la grille foyère risque de se déformer au contact permanent des braises sans ventilation suffisante. Un excédent de cendres, empêche l’alimentation en air du feu par le bas. Vous n’avez pas besoin de vider votre appareil de toutes ses cendres. En effet, en laissant une épaisseur d’environ 1 cm de cendre, elles vont agir comme un isolant pour garder les braises au chaud et aussi permettent de faciliter le processus d’allumage.

Nettoyer la vitre
La vitre de votre appareil se nettoie avec un morceau d’essuie-tout ou du papier journal humide trempé dans de la cendre fine. Si la vitre est seulement noircie par la suie, on peut la nettoyer en faisant un cycle de combustion efficace afin de permettre l’auto-nettoyage de la vitre. Des produits pour nettoyer la vitre de des appareils de chauffage au bois est disponible chez les professionnels du secteur mais aussi en grande surface. Important: Le produit se pulvérise sur le chiffon et non directement sur la vitre.

Joint de la vitre
Si le joint n’est plus étanche, la vitre se salit plus facilement et le rendement calorifique de l’appareil n’est plus optimal. Il faut généralement changer le joint de la porte une fois par an.

L’entretien d’un poêle à granulés

La combustion du granulé produit des cendres et demande de l’entretien. Avant de procéder au nettoyage, le poêle doit être froid, l’interrupteur placé sur position « 0 » et l’appareil doit être débranché.

Nettoyage du cendrier
Vider complètement le cendrier et le vider. Les cendres peuvent être répandues dans un jardin.

Nettoyage du brasier
Le brasier regroupe la chambre de combustion + creuset. C’est plutôt rapide à nettoyer ! Vous devez le faire tous les 2 à 3 jours ou à chaque rechargement de l’appareil. Vous pouvez le faire avec un aspirateur traditionnel mais vérifiez qu’il soit adapté pour aspirer des fines particules.

Nettoyer le réservoir
A chaque fois que vous rechargez le réservoir de votre poêle avec des granulés, des poussières tombent au fond du réservoir. En les laissant dans le réservoir, ils peuvent empêcher au bon fonctionnement de l’appareil. A chaque nettoyage du cendrier, pensez à les aspirer.

Nettoyage de la vitre
Comme pour un poêle à bûches, il est recommander de bien nettoyer la vitre de votre appareil. Pour cela la technique du journal fonctionne bien ( Un morceau de journal humidifié et trempé dans les cendres et on frotte) ou celle des produits achetés chez le marchand.

Revision annuelle
Il est conseillé de faire une révision annuelle de votre poêle à granulés, par un professionnel agréé (le revendeur en général), par la marque de votre appareil, pour vérifier qu’il n’y a rien d’anormal. Cela permet aussi de faire fonctionner la garantie en cas d’incident.

Quels sont les risques ?

Dans le cas d’un mauvais entretien, le conduit s’encrasse et nui au bon fonctionnement de votre appareil de chauffage au bois.

Par exemple :  1 cm de bistre va diminuer de 7% la chaleur produite. D’autre part plus le conduit sera encrassé, plus sa section sera réduite, ce qui va gêner l’évacuation des fumées. Dans un conduit qui est réduit les fumées auront du mal à s’évacuer et le tirage de votre appareil sera réduit. C’est de cette façon que les inversions de tirage arrivent avec des refoulements des fumées dans le logement.
Concernant votre assurance, celle-ci peut refuser de prendre en charge les dommages si les causes du sinistre peuvent être attribué à un défaut d’entretien.

Petit rappel : Le défaut de ramonage peut être sanctionné par certains règlements sanitaires départementaux par une amende de troisième classe, d’un montant maximal de 450 €.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

CAPTCHA *