Le granulé de bois aussi connu sous le nom de pellet pour les anglophones, est une solution idéale pour fournir un moyen de chauffage sûr et durable. Cet article aborde la première apparition des granulés de bois, l'invention du poêle à granulés, sa commercialisation et quel est l'avenir de ce combustible en France.

1970, le granulé de bois fait son apparition

Les granulés de bois font leur apparition aux Etats Unis, dans les années 1970. L’idée est de compresser les sciures et copeaux pour en faire un combustible solide. Pour y parvenir, des technologies et des matériels connus des industries agro-alimentaires ont été adaptés au bois. A cette période, le pays est touché par le premier choc pétrolier. Le prix du pétrole s’envole, les industriels américains se tournent vers le granulé de bois pour remplacer les produits pétrolier.

poele a granulés1983, l’invention du poêle à granulés

10 ans plus tard, le premier poêle à granulés voit le jour. A l’origine de cette invention : Jerry Whitfield, un ingénieur aéronautique qui travaille chez Boeing. En 1983, ayant étudié les techniques du granulé en Europe, il crée dans son garage son tout premier un poêle à granulés. A ce moment là, les poêles à bois sont une source de chauffage alternative très populaire. Un an plus tard, il expose son poêle à granulés au salon Wood Heating Alliance de Reno, dans le Nevada. A la fin des 4 jours d’exposition, Jerry Whitfield avait totalisé 1000 commandes.

1990, commercialisation des poêles à granulés en Europe

La Suède est le premier pays européen à commencer la production et l’utilisation des granulés de bois, pour remplacer les dérivés de pétrole et cela dans une perspective écologique. En seulement 4 ans, le pays compte déjà plus 350 000 poêles à granulés en circulation. l’Allemagne et l’Autriche ont adopté rapidement le granulé de bois. En 2014, la Suède est toujours le plus gros consommateur de pellets au monde. Le chiffre d’affaires généré par l’industrie du granulés de bois (ventes de pellets, de chaudières et d’autres services associés)
s’élève à 1,5 milliard d’euros.

2002, la France suit le mouvement

Avec l’extension du marché, en 2002, la France suit le mouvement en accueillant en Savoie un granulateur franco-italien. Des importateurs de chaudière ou poêle à granulé s’installent dans les grandes villes. On observe que le marché reste étroit puisque sur les 600 000 appareils de chauffage au bois seulement 1% d’appareils vendues dans la période 2005 à 2009 fonctionnent à partir du granulé.

L’avenir du granulé de bois en France

granulés-de-boisOutre son avantage économique indéniable, le granulé de bois permet le développement d’une économie locale car le granulé de bois est produit avec une matière première et une main d’œuvre locale. C’est un combustible qui, de ce fait, améliore notre indépendance énergétique et l’équilibre de notre balance commerciale.

Aucun risque de pénurie, les forets française sont sous exploitée. En effet moins de la moitié de ce qui pousse tous les ans est utilisé. Les organisations professionnelles de la filière bois française mènent des actions importantes pour qu’il n’y est aucune répercussion sur les forêts. Ceci à la seule condition de l’exploiter dans une logique durable. Et pour finir, point capital pour nos enfants, contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

CAPTCHA *